Présentation

Nourris à l’humilité des grands et des vrais, ce n’est donc point à une autre dimension que Loôkoti nous convie dans ce premier projet, mais tout simplement à un commun de ces artistes émérites qui, grâce au fruit de leur travail acharné, fait d’écoute, de tempérance et de rencontres extraordinaires, d’exclusion de toute vanité ou d’ego surdimensionné, logent comme dans une seconde nature à la canopée d’un écosystème musical riche de diversité, aux racines profondément et solidement ancrées dans cette Terre Mère qui a vu l’Humanité faire ses premiers pas.

De branches éparses de ces hautes cimes ensoleillées qui coiffent l’univers des sons merveilleux de toute leur majesté, deux hommes, deux amis, deux frères, Philippe Monange et Carlos Gbaguidi vont en faire le tronc d’un arbre séculaire commun sur lequel tout un chacun pourra poser son oreille et se mettre à l’écoute du monde, et à l’écorce duquel seront portées et gravées les notes indélébiles d’une musique de paix, de joie, de tristesse, de liberté.

Passion chaleureuse entre la puissance des percussions et les envolées jazzy du piano, Loôkoti, en belle promesse de semences du futur, est une fusion dans laquelle de solides fondamentaux musico-traditionnels de tout bord, de tout temps, dans le temps et hors du temps, poussés par nos deux compères à de très hautes températures, coulent en laves incandescentes sur de terres qui n’attendent qu’à être nourries au rythme de mémorables sons.

Philippe Monange et Carlos Gbaguidi se rencontrent lors d’une tournée en 2002 et, ce n’est que dix ans plus tard, après avoir accompagnés tant d’artistes de renom, qu’entourés de bons amis, ils se décidèrent à développer un univers qui leur appartient.

Pour se retrouver à la croisée ou au carrefour de ces dix chemins qui vont inspirer leurs communs univers faits et riches d’expériences grandioses, ils vont suivre leur feeling qui les a ainsi menés vers Ntoumba Minka et Mel Malonga, à la basse, Jean-Richard Codjia aux percussions, Claudio Ngoita, Serge Ananou, Saladin Ferreira, à la guitare, et Louise Laurie Makomell, Kissilà Kay, Marylin Précope, Nsingani Mintsi, Laetitia Mélody portant de leurs belles voix les différents thèmes du projet Loôkoti.

Plusieurs thèmes abordés et plusieurs langues parlées, et loin de toute confusion babélienne, le projet Loôkoti nous enthousiasme par sa diversité car elle nous indique le chemin de l’unité et de la paix.